“ESG Investment: moving from equity to fixed income investors”

Thème accrocheur de la dernière conférence du 13 octobre dernier, organisée par le CFA France. Les intervenants étaient Thierry Philipponnat, économiste et auteur d’ouvrages sur les investissements ISR, et Nicolas Bénéton, spécialiste d’investissements ISR dans une société de gestion de la place.

ESG : what is it ???

ESG stands for Environmental, Social and Governance (equivalent français: ISR, Investissement socialement Responsable). De plus en plus d’acteurs financiers se spécialisent sur le sujet. Certains investisseurs ont démontré que tenir compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dans les choix d’investissements permettrait de dégager une réelle plus-value à long terme. Concrètement, être un investisseur ESG implique d’analyser les sociétés selon les critères :

  • Environnementaux : exploitation des ressources naturelles, pollution atmosphérique, changements climatiques, développement durable, énergies renouvelables, etc…
  • Sociaux : travail non déclaré, rémunérations dérisoires, produits ayant des risques de consommation, diversité, mixité,…
  • Gouvernance : réputation des dirigeants, abus de biens, progression hiérarchique, méritocratie, composition des comités de direction, etc…

La stratégie d’un fonds qui se dit ESG pourrait être :

    • soit d’effectuer une analyse financière classique sur les sociétés et de sélectionner celles qui sont les mieux notées d’un point de vue ESG : stratégie dite « Best in class » ;
    • soit de décider au préalable d’exclure une liste de sociétés ne respectant pas les critères ESG : stratégie dite d’exclusion ;
  • soit de se concentrer sur un secteur d’entreprises ayant un impact direct ESG à travers leur activité : les énergies renouvelables, l’eau, le traitement des déchets, la santé : stratégie dite thématique.

 

Certains investisseurs pratiquent également l’activisme actionnarial afin de guider les choix ESG des entreprises lors des votes d’Assemblée Générale.

Evolution and figures

L’investissement ESG représente aujourd’hui 750 milliards d’euros en France, soit 20% de l’encours global des actifs sous gestion.

On remarque que l’investissement ISR en France est de plus en plus dirigé vers le marché obligataire. Les conférenciers l’expliquent par deux raisons principales :

  • La taille du marché obligataire français par rapport à celui des actions ;
  • Le rôle des agences de notation uniquement sur le marché obligataire ;

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s