Changement de poste, entretiens: en parler à ses collègues?

Au cours de votre dernière mobilité professionnelle, comment vous êtes-vous arrangés pour que votre recruteur ne devine pas que vous postuliez ailleurs ?

mobilite

Il est très confortable et rassurant, aussi bien pour un futur recruteur que pour le candidat, de passer des entretiens en étant encore en poste (CDI). Pour le recruteur, c’est une assurance que le candidat n’est pas en situation désespérée mais réellement intéressé par le poste, et qu’il s’engagerait donc pour une longue durée. Pour le candidat, cet avantage est censé diminuer une bonne part de pression, puisqu’il se dit « je n’ai rien à perdre »,  et peut prendre son temps pour bien cibler des offres qui l’intéressent.

Cependant, lorsqu’on est en poste, ce n’est pas facile d’aller régulièrement sur les sites d’emplois, d’avoir du temps pour mettre à jour son CV et rédiger des lettres de motivation. L’idéal serait de déposer son CV sur EfinancialCareers ou CadreEmploi, et d’attendre sagement que les chasseurs de têtes nous contactent. Cependant on courrait le risque que le service RH de notre boîte tombe sur notre CV et découvre notre projet. Mais au fait, pourquoi doit-il rester secret ?

Une autre contrainte, lorsqu’on est en poste , est celle de la programmation des entretiens. Les plages les plus opportunes sont : de 8h à 9h du matin, de 12h à 14h, ou après 18h,…. Or lorsqu’on arrive un peu en retard le matin, ou qu’on s’excuse de ne pas être dispo avec les collaborateurs pour déjeuner, ou encore de partir tôt le soir, bien sûr les collègues commencent à se douter de quelque chose. Certains osent demander par curiosité « Tu es super classe dis-donc…. Est-ce que tu as un entretien ? ». Que répondre ? «  Mais non moi j’aime bien m’habiller…tout simplement…. insinuerais-tu que d’habitude je suis mal habillée?» ? Pourquoi mentir d’ailleurs ?

Au cours de mes précédents changements de postes, personnellement j’avais opté pour la discrétion à chacun de mes entretiens.

Premièrement parce que je n’étais pas sûre de partir. Tant qu’on n’a pas une offre ferme et satisfaisante, rien n’est sûr ; il ne faut donc pas perdre en crédibilité devant son actuel recruteur, qui ne vous offrirait plus d’opportunités intéressantes, ni de primes, pensant que vous pouvez partir d’un jour à l’autre.

Ensuite, parce que de « mauvaises intentions » pourraient saboter votre projet en colportant des choses auprès de votre futur recruteur. Même si vous n’avez rien à cacher, on ne sait jamais de quoi les gens sont capables. Bon ça vire un peu à de la paranoïa. Je suis d’accord. Les gens vont même jusqu’à garder secret le nom de leur nouvel employeur lors de leur démission et jusqu’à la fin de la période d’essai. Grrrrrrr……

Sincèrement je ne suis pas totalement convaincue de la nécessité de vouloir absolument cacher son projet de changement de poste. Si on est clair avec soi-même, on a le droit de l’être avec les autres. Je ne dis pas qu’il faille crier sur tous les toits « je passe des entretiens pour changer de poste » ! On peut rester discret sur ses déplacements. Mais si des collègues proches observent votre changement vestimentaire, vos arrivées tardives ou vos départs rapides, ça veut peut-être dire qu’ils s’intéressent à vous, donc qu’ils veulent un minimum votre bien. Assumeriez-vous de leur répondre « non je ne passe pas d’entretien » et déposer votre démission quelques semaines plus tard ?

Pour répondre clairement à la question :

Rester discret sur son projet Parler de son projet
Avantages  – Ne pas perdre la confiance de son employeur si les recherches du nouveau poste n’aboutissent pas => Rester en liste en cas de promotion ou de distribution de Bonus   – Bénéficier des conseils des collègues (en cas d’offres dans leur ancienne boîte) et de leur réseau 
Inconvénients  – Perdre la face si son chef l’apprend par un ancien collègue de la boîte où on a postulé (le monde est si petit!)   – Perdre en crédibilité auprès de son employeur si les recherches de nouveau poste n’aboutissent finalement pas. => Bonus réduits et accès restreint aux promotions 
Conseils – Ne pas décrocher les appels des recruteurs sur son lieu de travail, car le fait de recevoir des coups de fils intempestifs, de se lever pour répondre hors staff, de parler doucement dans un couloir, ça peut éveiller des soupçons                                            – Préférer les entretiens en début de matinée ou en fin de journée, si vous avez l’habitude de déjeuner avec un groupe de collègues, afin qu’ils n’aient pas l’occasion de se poser des questions – Faire attention aux collègues qui ont le même profil et qui pourraient également postuler. Anyway, c’est la loi du marché, “Que le meilleur gagne”

– Faire attention pour que la nouvelle ne se propage pas en haute hiérarchie et à la direction des ressources humaines…. Sinon s’accentuera la pression de trouver rapidement quelque chose…

A vous de choisir l’option qui vous convient!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s