Où investir en priorité?

La première petite entreprise dans laquelle je vous conseille d’investir est en vous-même : devenez votre propre entreprise. Constituez votre base d’actifs qui vous générera des revenus réguliers. Bien sûr pour la plupart d’entre vous le premier pas est déjà franchi: vous avez investi dans des études qui vous ont permis de décrocher un CDI. Vous recevez ainsi régulièrement des revenus afin de subvenir à vos besoins. Est-ce suffisant? Je vous conseille vivement de lire Père Riche Père Pauvre de Robert Kyosaki. Ce livre changera radicalement l’analyse de votre situation financière. Vous comprendrez que se contenter de ses revenus salariés à long terme n’est pas une équation gagnante, et qu’il faudrait sans plus tarder constituer votre propre base d’actifs.

Le premier investissement que je vous conseillerai est l’immobilier. Basique n’est-ce pas? Oui. Et vu le contexte de taux bas, allez-y. Attention. Je ne vous dis pas forcément d’acheter votre résidence principale. Ou si vous l’avez déjà acquise, je ne vous dit pas que cela suffit. Non. Je parle d’investissement, d’achat d’un actif qui vous générera des revenus réguliers. Comment faire?

Misez sur la colocation dans une ville étudiante. Achetez un grand deux pièces et transformez-le en trois chambres à louer.

Exemple pratique: achat d’un appartement de 2 pièces de 68 m2 à 219 000€ dans une zone à fort potentiel. Frais de notaires inclus dans le prix. Endettement bancaire sur 20 ans au taux de 1,7% assurance comprise, sans apport. Coût des travaux de transformation en trois pièces et frais annexes: 20000€. Mensualité du crédit:  1200€.   Loyers estimés: 500€ X 3 =1500€. Cash flow mensuel dégagé: 1500€ – 1200€ = 300€. Il vous reste même de la marge pour déléguer la gestion locative et souscrire une assurance loyers impayés (5%)       .

Certains miseront plutôt sur la location saisonnière de type AirBnB ou la location classique, stable pour un couple ou une famille. Peu importe, c’est votre stratégie, à vous de faire vos calculs et vous assurer que le montant des loyers dépassera celui des échéances bancaires. Car c’est ainsi que vous dégagerez des revenus supplémentaires. Si en plus vous tombez sur un bien situé dans une zone d’avenir prometteur, vous pourrez en tirer une plus-value à long terme.

Ou trouver de tels biens? Tout dépend de votre histoire personnelle, car il est toujours aisé d’analyser la qualité d’un bien dans une région que l’on connaît. Moi qui vis en région parisienne, je vous conseille des villes qui bénéficieront de stations de métro dans le projet du Grand Paris. Je crains même que ce soit déjà un peu tard d’y investir, vu le niveau actuel  des prix (leboncoin.com). Je reste quand même convaincue du potentiel de quelques zones, comme Saclay. En effet, en plus de bénéficier du passage de la ligne du métro 18 en 2027 (arrêts CEA Saint-Aubin, Orsay-GIF, Palaiseau, Massy), Saclay constituera un grand centre de recherche scientifique pour la France à l’instar de la Silicone Valley aux US. Déjà des écoles telles Polytechnique, l’IUT d’Orsay, l’Université Paris-Sud (et HEC pas très loin), y sont installées, ce qui laisse présager un beau potentiel locatif.

Capture 4.PNG

En second choix en France je vous conseille Lille. Ville très étudiante, plus de 2/3 de la population serait locataire (source).

Si vous ne souhaitez pas vous prendre la tête à choisir la bonne zone d’achat, est-ce qu’un investissement dans les foncières cotées serait tout aussi intéressant ?

Analysons la performance des Sociétés d’Investissements Immobiliers Cotées, regroupées au sein de l’indice boursier IEIF*

capture 1

Sur cette niche j’ai l’impression qu’il est également un peu tard d’investir pour profiter de la tendance des taux bas. Même si les foncières ont surperformé le CAC 40 ces 5 dernières années, les anticipations de hausse des taux réduisent peu à peu cet avantage.

Quoiqu’il en soit, l’immobilier est un secteur défensif, et je crois que s’il est bien ciblé, il peut rapporter. Alors allez-y!

 

*Source abcbourse.com

 

 

 

3 comments

  1. Merci pour ces pistes d’investissement . J’ai lu il y a quelques mois “Père riche et pere pauvre”. Son approche de la gestion des finances personnelles m’a ouvert les yeuxsur la nécessité d’acquérir des actifs qui genererons des revenus. Le processus est toujours en cours

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s